yoga

Jacques Martin
Jacques Martin

 

Le yoga enseigné est le RAJA YOGA,

le plus ancien (presque 5000 ans) ,

le plus traditionnel

et surtout le plus complet et technique.

 

En Inde, il est considéré comme Médecine Douce.

 

Destiné à tous, débutants et professionnels,

il apporte souplesse, force et équilibre sur le plan physique

et sérénité, calme et bien-être sur le plan moral et psychique.

 

 

Chaque mercredi  salle de l'école maternelle de Pouilloux.

de 18h45 à 20h

 

Réservé aux adhérents

 

tarif 35€ / mois pour 4 cours ou 5 cours (suivant les mois).

 

 Renseignements: Louise SOROKA     09 84 21 59 36

 

 

STAGE DU 1er décembre 2019

 

PALDEN SHANGPA La Boulaye

 

 

 

YOGA et MEDITATION

 

(animé par J.H.C. MARTIN)

 

 

 

Présentation de chacun et écoute de la recherche personnelle

 

Présentation et définition de ce qu’est le yoga

 

Tout d’abord il me semble indispensable de donner une signification du yoga. Il s’agit d’une discipline, d’un entraînement du corps et de l’esprit pour retrouver l’union. YOGA provient de la racine indienne YUG qui veut dire union, union du corps et de l’esprit pour arriver à un état qu’on pourrait appeler, de sérénité.

 

Ce qui est important de savoir est que le yoga peut être pratiqué avec succès par chacun, que l’on soit croyant ou athée, car ce n’est pas une religion et sa pratique n’exige ni ne suppose l’adhésion à aucune philosophie particulière, à aucune église ou croyance quelconque.

 

On peut le considérer comme une discipline psychosomatique unique en son genre, d’une efficacité inégalée, sans plus. Le yoga est une façon de penser qui repose sur l’idée qu’un esprit sain et un corps sain vont de pair. Considéré comme une médecine douce ou alternative, le yoga consiste en un enchaînement de poses ou mouvements (asanas) que l’on effectue sur un tapis. Pratiqué sérieusement il amène un réel bien-être tant au niveau du corps (souplesse, développement de la musculature, renforcement de la colonne vertébrale, augmentation des amplitudes articulaires, etc.) que de l’esprit (relaxation, concentration, amélioration de la qualité du sommeil et meilleure gestion du stress).

 

BSK Iyengar disait : « Le yoga est comme une lumière qui une fois allumée ne s’éteint jamais. Plus on pratique, plus la flamme est vive ».

 

Il existe plusieurs formes de yoga traditionnelles, mais celle que j’enseigne est le ASHTANGA YOGA que l’on devrait d’ailleurs appelé RAJA YOGA. « RAJA » est un terme sanskrit qui signifie « royal ». Le raja yoga désigne donc un yoga de l’aboutissement : il regroupe les autres yogas de voie traditionnelle et on considère qu’il est le plus complet de tous. On l’appelle aussi ASHTANGA, terme issu de deux mots sanskrit « ASTA » qui veut dire 8 et « ANGA » qui se traduit par membres. Ces 8 membres sont en fait les huit principes de base.

 

Je vous ai dit que le RAJA regroupait les autres formes de yoga de voie traditionnelle et je vais donc vous les citer : le BHAKTI YOGA ou BHAKTIYOGA : « bhakti » est un terme sanskrit qui signifie dévotion. Il est formé de la racine « BHAJ » qui signifie adorer, servir. C’est un yoga plus « religieux » avec une pratique et une vénération portée à une divinité.

 

Le deuxième est le JNANA YOGA ou JNANAYOGA : « jnana » en sanskrit signifie la connaissance, la sagesse, le discernement. Très porté sur la connaissance des textes anciens, la Bhagavad Gita, les Upanishads, les Vedas.

 

Le KARMA YOGA, terme sanskrit signifiant yoga de l’action. Pour cela il faut vivre chaque instant en « conscience ». Le quatrième est le HATHA YOGA ou hathayoga basé essentiellement sur les postures et le contrôle de la respiration.

 

Enfin l’ASHTANGA ou RAJA, le plus abouti, le plus complet avec ses 8 membres ou piliers.

 

1° - Les YAMAS : 5 règles de vie dans la relation aux autres. AHIMSA : non violence, abstention du mal, respect de la vie – SATYA : réalité, vérité, exactitude – ASTEYA : fait de ne pas voler – BRAMACHARYA : chasteté, sagesse, modération – APARIGRAHA : refus des possessions inutiles

 

2° - Les NIYAMAS : 5 règles de vie dans la relation à soi-même. SHAUCHA : pureté du corps et de l’esprit, honnêteté, correction – SAMTOSHA : satisfaction, contentement – TAPAH : pratique intense, ascèse – SVADHYAYA : connaissance de soi et des textes – ISHVARAPRANIDHANA : lâcher-prise, abandon à l’être suprême

 

3° - Les ASANAS : les postures Selon la mythologie du yoga, il existe 8 400 000 postures différentes à pratiquer debout, assis, à genoux, allongé sur le dos ou sur le ventre. Dans la pratique, la plupart des cours s’articulent autour de 25 postures classiques dont nous allons voir ou revoir l’essentiel aujourd’hui. Un des sutras de Patanjali, le 46e du 2e livre nous dit : STHIRASUKHAM ASANA qu’on pourrait traduire par « être fermement établi dans un espace heureux » ou « les asanas devraient être douces

 

4° - PRANAYAMA : la libre circulation de l’énergie par le contrôle de la respiration

 

5° - PRATYARA : l’abstraction des sens ou l’écoute intérieure

 

6° - DHARANA : la concentration de l’esprit

 

7° - DHYANA : la méditation

 

8° - SAMADHI : l’état d’unité, de sérénité, l’élévation

 

Souvent lorsqu’on parle de yoga on pense postures et respiration. Pourtant ces deux activités ne sont que 2 des 8 branches du RAJA. Tout débute donc par la pratique des asanas et du pranayama (ce qui signifie souffle de vie, ou respiration consciente). Ces pratiques visent donc à enraciner notre corps afin de mieux le redresser, de l’entraîner de le recentrer. On doit apprendre à redresser sa colonne, de manière à ce que l’énergie vitale, le prana, puisse circuler librement (tuyau d’arrosage). Il s’agit de notre souffle et plus précisément du contrôle de ce dernier dans le but de retrouver notre vitalité et d’aller plus loin dans nos mouvements.

 

Lorsqu’on débute le yoga, on ne possède pas la culture de cette connexion au corps que demande le yoga tout simplement parce que dans nos cultures, on donne plus d’importance à l’intellect en le mettant au premier rang depuis notre enfance. Le pratiquant de yoga va donc apprendre d’abord les postures sur le plan anatomique. Ce premier niveau s’appelle en sanskrit ARAMBHAVASTHA. Cette étape est très importante et l’on doit prendre le temps de l’intégrer. Pour apprendre les postures, nous devons faire les mouvements en conscience, en suivant chaque étape permettant d’intégrer proprement les mouvements, les placements et les directions de la posture. Il est essentiel de trouver d’abord la stabilité et l’ancrage dans la posture et de ne pas se perdre en voulant gérer d’autres détails. Il faut toujours avoir à l’esprit que c’est la stabilité qui donne la fondation.

 

 

 

LIEU : Temple bouddhiste PALDEN SHANGPA - Plaige – 71320 La Boulaye

 

TENUE : ample et souple – pieds nus

 

MATERIEL : 1 tapis ou 1 drap de bain – 1 ZAFU ou 1 petit coussin – 1 bouteille d’eau

 

CONTACTS : J.H.C MARTIN 06-66-75-67-65